Skip to content

Google Photos

Un nouveau service de stockage et de partage de photos vient de sortir: il s’appelle « Google Photos » et il se trouve sur https://photos.google.com/. Vous trouverez plein de sites qui vous en parlent, comme par exemple lemondedelaphoto.com, recode.net et pcmag.com (en anglais), et bien d’autres… On ne peut pas dire que les explications fournies par Google soient claires sur le fonctionnement de ce service. Voici quelques observations.

Où Google Photos puise-t-il les images? C’est mystérieux. On dirait que mes images Picasaweb et Google Plus s’y retrouvent, mais je n’ai pas regardé en détail. On peut bien entendu en ajouter depuis Google Photos lui-même, et quand on ajoute des images, on a la possibilité de créer une « collection » pour les ranger (chaque dossier de Picasaweb ou de Google Plus se retrouve également dans une « Collection »). On peut ensuite les afficher soit par collection, soit par ordre chronologique.

Par défaut Google Photos est sensé garder en privé les photos qu’on y place, sauf si on décide de les rendre publiques, ou de les partager par lien.

Si je rajoute des images dans Google Photos, et si je désire qu’elles ne réduisent pas mon espace de stockage Google, je dois choisir l’option « Haute qualité (espace de stockage gratuit illimité) ». Dans ce cas, si elles dépassent 16 MegaPixels, les images sont réduites à 16 MegaPixels. C’est mieux qu’avec Picasaweb ou Google Plus, où elles sont réduites à 2048 pixels dans leur plus grande dimension. Exemple: une photo 6000×4000 pixels (soit 24 MPx) sera redimensionnée à 4898×3265 pixels (soit 16 MPx) par Google Photos, et à 2048×1366 pixels (soit 2.8 MPx) par Picasa ou Google Plus. De plus, ces images ajoutées dans Google Photos se retrouvent dans mes albums Picasaweb en taille 16 MPx. Il semble donc très avantageux d’uploader les images via Google Photos plutôt qu’en utilisant Picasa.

Google Photos a un moteur de recherche intégré, et classe aussi automatiquement les images par date, par lieux, par thèmes et par type (par exemple, il a reconnu toutes mes images et vidéos contenant du ciel, même si le mot ciel ne figurait pas dans les métadonnées, et les a rangées dans un dossier « ciel »). Il est également sensé classer par personnages (qu’il identifie et classe par reconnaissance faciale), mais je n’ai pas trouvé comment faire.

Parmi les points faibles, Google Photos ne semble pas beaucoup s’intéresser au métadonnées techniques des images. Il donne quelques informations de base, mais pas de détails (contrairement à Flickr). Flickr ne réduit pas les images à 16 MPx et offre gratuitement 1 To de stockage pour vos images.

 

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.
Private