Page d'accueil > Divers > Toledo

Un résumé de quelques étapes de la vie de ma Toledo
Je dispose d'une fosse dans mon garage, ce qui me permet de réaliser moi-même tout l'entretien courant, et bien plus! Pour se faire une idée, voici un fichier de 70 pages dans lequel je consigne une partie de mes notes concernant cette voiture, et une liste des opérations réalisées.
J'ai sauvé cette voiture au moins 4 fois de la casse, car à chaque fois les garagistes ou les assurances pensaient que le coût des réparations était supérieur au coût de la voiture, ou bien n'avaient pas de solution. :
  1. inondation de 09/2000: l'expert voulait l'envoyer à la casse. J'ai négocié la possibilité de tout remettre en état moi-même.
  2. 06/2007: les garagistes pensaient que le moteur était à changer et que cela coûterait plus cher que le prix de la voiture. C'était la pompe à eau, que j'ai changée moi-même.
  3. 12/2007 à 07/2010: problèmes de démarrage non résolus par les garagistes. Résolu en remplaçant le contacteur de Neiman.
  4. 02/2013 à 01/2014: coupures d'allumage non résolues par 3 garagistes. Résolu en remplaçant le capteur de régime moteur, quasi inaccessible, ce qui a nécessité le démontage d'une partie du moteur (et notamment la désolidarisation du moteur de la caisse).
A noter qu'il s'agit du modèle équipé du moteur ABF de 150 Cv qui a aussi équipé les Golfs GTI III, SEAT Ibiza Cupra, Cordoba Cupra, etc..., contrairement à ce qui est indiqué sur la carte grise. En effet, lors du passage aux Mines de ce véhicule importé d'Italie, les Mines ont fait une erreur et ils lui ont attribué le type 1L2E2 (qui est celui de la 2000 GLX/GT), alors que le bon type aurait été 1LABF2. Avec son équipement complet et sa sellerie cuir, cela en faisait un modèle quasi unique, et j'avais déjà un repreneur.

Photos de février 2014 (dernière série de photos prises avant l'accident).
Malheureusement, en septembre 2015, alors qu'elle était en parfait état (et à peine 128 000 kms), un chauffard l'a massacrée!
Photos de septembre 2015 (après l'accident).


Si vous voulez un peu plus de détail sur ces étapes, lire ci-dessous

Septembre 2000 : inondation. Photos.
Au cours des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région, la Toledo s'est retrouvée dans environ 50 cm d'eau boueuse, habitacle rempli jusqu'aux sièges. Immédiatement tractée à la maison, vidé les cylindres pleins d'eau à la seringue (par le trou des bougies), quelques coups de démarreur pour évacuer l'eau, un peu d'essence dans les cylindres, redémarrage. Le lendemain j'ai tout démonté, et j'ai fait des dizaines de km sur autoroute, vitres ouvertes. Dans les jours qui ont suivi, j'ai soufflé de l'air comprimé partout, j'ai injecté de la cire dans tous les endroits creux. J'ai roulé plusieurs semaines avec le seul siège conducteur et les 4 vitres ouvertes. J'ai fait changer le boitier de commande des vitres électriques, le boitier d'airbag, le pot catalytique. Puis j'ai tout remonté (moquette, console, sièges,...). Finalement, je n'ai jamais constaté aucune séquelle de cette mésaventure.


Décembre 2006 : réparation du chauffage. Photos.  
Une commande de chauffage s'étant cassée, il a fallu démonter intégralement le tableau de bord pour y accéder. J'ai remplacé la pièce cassée par une ligature en fil de cuivre, noyée dans l'Araldite, et cela refonctionne parfaitement depuis.


Juin 2007 : changement de la pompe à eau (images de la réparation, avec quelques conseils et indications)
Un peu d'historique: en mai 2006, j'ai fait changer la courroie de distribution et les courroies d'accessoires, qui avaient 84000 kms et 10 ans, et qui étaient bien fatiguées. 3000 kms plus tard, la pompe à eau rend l'âme (courroies trop tendues?). Pour la petite histoire, je suis aussi tombé en panne 2 jours après le changement des courroies car ils avaient oublié de rebrancher le ventilateur => surchauffe dans les embouteillages sur le Jarret => geyser sous le capot, heureusement sans gravité.
Voila pourquoi cette fois j'ai décidé de m'occuper moi-même de la réparation !
Diagnostic: bruits inquiétants dans le bas moteur. Trois garagistes différents n'ont pas réussi à diagnostiquer (SEAT m'a même dit que le moteur était HS et que vu son âge - 11 ans - il n'y avait plus qu'à jeter la voiture). Il a suffi que je supprime temporairement les deux courroies d'accessoires pour constater que le bruit disparaissait et trouver que c'était la pompe à eau qui faisait ce bruit.

Références de la pompe à eau:
Sur la partie qui supporte la poulie: VW Audi SEAT 037 121 019 (sans les espaces: 037121019)
Sur la partie principale qui supporte les entrées / sorties d'eau: VW Audi SEAT 037 121 013A (sans les espaces: 037121013A). Il semblerait d'après les recherches sur le web qu'elle est aussi référencée 026121019A

Je mets les caractéristiques du moteur ici, car certaines pages pourront être utiles aux possesseurs de SEAT Ibiza Cupra, Cordoba Cupra, Volkswagen Golf, Vento, Jetta, et autres, qui ont le même moteur:
    SEAT Toledo 2.0 i 16V
    Moteur ABF 150 CV


Décembre 2007: problèmes de démarrage
Les références de la voiture et du moteur sont quelques lignes au dessus.
Cela faisait quelques années que j'avais épisodiquement des soucis de démarrage. Le plus souvent elle démarrait bien. De temps en temps il ne se passait rien au premier coup de démarreur (le démarreur lançait le moteur, mais pas un seul toussotement), et elle démarrait au second. Et quelques fois dans l'année, un souci plus sérieux: il me fallait une bonne dizaine de coups de démarreur.
Depuis quelques semaines ça s'est aggravé. Plusieurs fois il m'a fallu plus de 10 minutes et plus de 200 coups de démarreur pour la mettre en route (heureusement que la batterie est neuve). Dans ce cas, un coup de démarreur sur deux il ne se passe rien (le démarreur tourne, mais le moteur reste inerte), et une fois sur deux le moteur fait quelques tours et s'arrête, et ceci en séquence presque parfaite (une fois non, une fois oui).
Exemples sonores: enregistrement du 7/12/07 à 8h35: elle démarre en 3 coups. Après quelques minutes, je coupe le moteur, et elle ne veut plus démarrer, ce qui donne cet enregistrement du 7/12/07 à 8h40.

Passage à l'ordinateur de contrôle le 27/11/07: pas de défaut majeur.
En cherchant un peu partout sur le web, j'ai constaté que plusieurs défauts similaires sur les mêmes moteurs convergeaient vers le relais numéro 30. Il s'agit apparemment du relais qui alimente le calculateur central (ECU). Je l'ai démonté, et constaté 3 soudures complètement craquées. Je les ai ressoudées. Photos du tableau et du relais 30.
Mais ça n'a rien changé au problème J'ai toujours des soucis (pas encore eu de grosse panne, mais parfois il me faut 4 coups de démarreur, c'est pas encore ça...).
Je commence à penser qu'il y a plusieurs défauts qui s'ajoutent...

J'ai constaté qu'en accélérant à fond pendant que je tourne la clé de contact, le moteur démarre presque toujours. Si je relâche l'accélérateur instantanément il cale. Pour qu'il reste en route, il faut maintenir un régime moteur minimal. Pendant ces premiers instants, le régime moteur est instable. Après quelques dizaines de secondes, le moteur tourne correctement.

Nota:
- quand le démarreur tourne mais que le moteur ne tousse même pas, le klaxon fonctionne
- quand le moteur ne veut pas démarrer, le problème est identique avec la deuxième clef de contact

Pendant le printemps et l'été 2008, je n'ai quasiment pas eu de problème. Sauf parfois le moteur qui ne tourne pas très rond à froid.
Pendant les 2 ans qui suivent, j'ai retrouvé épisodiquement les mêmes soucis, avec des périodes de plusieurs mois où tout marchait impeccablement.
Un jour, de manière incompréhensible, l'ordinateur de bord de la voiture a perdu l'heure (alors que la batterie est en bon état).
Elle a souvent quelques ratés quand je la reprends après quelques jours de non-utilisation. Le calculateur perdrait-il la mémoire?

Juin 2010: la panne intermittente réapparait; démarrages laborieux.
Puis refus total de démarrer: bobine grillée (le capot en plastique a carrément fondu). Remplacé la bobine le 13/07/2010. La voiture a marché impeccablement 2 jours.
15/07/10 : à nouveau impossible de démarrer: quand je lance le démarreur, de temps en temps il ne se passe rien (et j'ai vérifié que dans ce cas il n'y a pas d'étincelle aux bougies), et de temps en temps le moteur fait quelques tours, puis s'arrête.

Remplacement du commutateur de Neiman (Photos): le souci venait de là. Remplacé le 21/07/10.
Explication: très certainement un faux contact dans la position de fonctionnement normale. Dans la position qui actionne le démarreur, l'allumage était fonctionnel (parfois, mais pas toujours), donc le moteur faisait quelques tours, mais l'allumage coupait dès qu'on relâchait la clef de contact.
Autre tuto utile: "Changer le contacteur de neiman" (j'en ai fait une copie locale au cas où il viendrait à disparaitre).


Boitier de direction dévissé (07/2010)
Ca faisait longtemps que je constatais un peu de "flou" dans la direction. Ca s'est tout d'un coup aggravé avec un jeu terrible. C'est le boitier de direction qui s'est dévissé. Photos.


Coupures d'allumage (depuis 02/2013, résolu en 01/2014)
Je refais un résumé détaillé ci-après, mais pour mémoire, j'ai évoqué ce problème sur le forum suivant:
http://www.forum-auto.com/pole-technique/mecanique-electronique/sujet605004.htm

Symptômes:
Le moteur coupe sans prévenir. En roulant, l'aiguille du compte-tours tombe brusquement à zéro et le moteur ne donne plus signe de vie. Ca m'est arrivé de nombreuses fois, en ville, sur route ou sur autoroute. Il est exceptionnel que le moteur reparte tout seul. Donc en général je m'arrête, et la plupart du temps le moteur ne repart pas tout de suite au démarreur. Généralement il repart après quelques instants de repos (de quelques secondes à quelques minutes).
Quand je ne suis pas seul dans la voiture, j'ai fait faire tourner le démarreur en même temps que je maintiens près d'une masse le câble haute tension qui alimente l'allumeur, et par 2 fois je n'ai pas vu d'étincelles (la première fois c'était en plein soleil et je ne suis pas sûr de mon coup, mais la dernière je suis presque certain qu'il n'y avait pas d'allumage à ce niveau).
Si je n'ai pas utilisé la voiture d'un bon moment, j'ai l'impression que j'arrive à faire quelques dizaines de kilomètres avant la première coupure, puis les coupures deviennent de plus en plus fréquentes.
Un garagiste m'a changé la tête d'allumeur et le doigt d'allumeur, mais la panne persiste.
Je pense que ça n'a pas de rapport, mais je le signale quand même: j'ai souvent eu des problèmes de bobine d'allumage avec cette voiture. Dès l'origine, la voiture avait des ratés, et le problème a été résolu sous garantie en remplaçant la bobine. Et il y a 2 ans environ, la bobine a grillé, et je l'avais remplacée. Du coup, je viens encore de la changer, mais ça n'a pas résolu le problème actuel.

Pour info:
Le véhicule est: SEAT Toledo 2.0 16V, année 1996, réceptionné neuf en 01/1996 depuis le marché italien via un mandataire. 120000 kms au compteur.
Moteur ABF 150 Cv essence construit le 24/11/95 si on en croit l'étiquette qui lui était collée dessus quand j'ai réceptionné le véhicule neuf. Ce moteur a entre autres équipé la Golf III GTI 16V.
No de châssis: VSSZZZ1LZTR******
Système Digifant 3.2

Solution:
Le capteur de régime moteur et de PMH (point mort haut) tombait en poussière (voir photos, lien plus bas). La gaine qui isole les 3 câbles était rongée et les câbles à nu en plusieurs endroits. Sur les photos, ça semble évident mais en fait ça n'était pas visible car la gaine noire était bel et bien présente autour des fils jaune, rouge et noir (les photos ont été faites après avoir supprimé une partie de cette gaine noire).
Ce capteur est souvent référencé G28 sur les revues VAG. Il est aussi appelé palpeur de régime.
Référence d'origine de ce capteur: 037906433A, et le mien était d'origine Siemens. Il coûte 224 € HT chez SEAT.
Je l'ai remplacé par un capteur FAE 79103, pour moins de 60€ TTC.

Explications:
Ma voiture est équipée d'un système de gestion Digifant 3.2.
En cherchant G28 (le nom de code du capteur qui est tombé en rade sur ma voiture) dans ce document, on voit à la page 138 qu'un défaut de ce capteur est détecté par la centrale dans la version Digifant 3.0. Mais à la page 141, on voit que le Digifant version 3.2 ne détecte plus ce défaut!!!
Pas de chance, je suis juste tombé sur la version du calculateur qui ignore ce défaut. Et comme à l'heure actuelle la plupart des garagistes ne détectent que ce que l'ordinateur leur indique, on ne peut guère compter sur eux pour avancer...

Réparation:
Ce capteur est assez inaccessible. Il est coincé entre le filtre à huile et l'équerre qui lie le moteur au silentbloc AV (voir ce document, page 6). Pour y accéder, j'ai dû démonter le filtre à huile, et l'équerre qui lie le moteur au silentbloc AV. Pour cela il faut sortir le démarreur, et soutenir le moteur avec un cric lorsqu'on le désaccouple de cette équerre. J'ai fait toute une série de photos, qui m'ont également servi pour le remontage, car il a fallu en plus démonter une bonne quantité de connecteurs et câbles électriques. J'ai mis pas mal de commentaires dans les légendes des photos, qui peuvent être utiles à ceux qui voudraient faire la même opération.
Photos en version Google +
Photos en version Picasaweb
Photos du capteur de régime moteur et de PMH.

Dès la remise en route, le moteur tourne bien rond, alors que depuis très longtemps il était assez rugueux.


Fuite d'huile au capteur de pression d'huile (05/2015)
La voiture s'est tout d'un coup mise à pisser de l'huile. En fait, c'est le pressostat d'huile situé sur la tête du filtre à huile qui fuyait. Sa partie centrale en plastique n'était plus étanche (plastique trop vieux?) et laissait fuir l'huile. Voir photos.
La pièce d'origine est marquée: 1.6 - 2.0 bar   056919081E
J'ai acheté la pièce préconisée par Mechatechnic pour ce moteur: "Sonde de pression d'huile 1,8 bar GC52300", mais elle ne convient pas: le voyant de pression d'huile du tableau de bord reste allumé.
Puis j'ai acheté la pièce préconisée par Oscaro pour ce moteur: "Capteur, pression d'huile FEBI BILSTEIN 08485 - 87050645", et celui-ci fonctionne parfaitement.


Destruction par un chauffard en 09/2015
Le gars nous a harponnés par le côté gauche dans le virage de Mourepiane (sens de l'Estaque vers Marseille). Il devait rouler comme un dingue car on a entendu des crissements de pneus, j'ai tourné la tête à gauche et je me le suis vu arriver droit dessus.
Il nous a poussés contre le rail de sécurité à droite, en faisant voler la Toledo par dessus le trottoir. La jante avant droite est fracassée et la roue (ou le train) complètement tordue.
Le gars a rebondi sur nous et a retraversé la route pour s'arrêter sur le trottoir d'en face (côté gauche de la voie). Heureusement qu'il n'y avait personne en face, sinon ça aurait fait un choc frontal qui aurait fait très mal.
Heureusement aussi qu'il n'y avait personne sur le trottoir à droite sinon il se serait fait écrabouiller entre la Toledo et le rail de sécurité.

Photos:
https://www.dropbox.com/sh/8toltvijimqpaxi/AADeoymUyn1ZcHwb7eQS1EHXa?dl=0

Autre chose qui m'a particulièrement énervé, c'est que nous étions coincés dans la voiture (rail de sécurité contre la voiture à droite, porte conducteur qui ne s'ouvrait pas), la route était pleine de monde (il devait y avoir une dizaine de voitures derrière nous qui ont tout vu et qui auraient pu témoigner ou nous porter secours si besoin), et PERSONNE NE S'EST ARRÊTÉ ! Il y en a juste un qui a eu le courage extraordinaire d'appeler les pompiers, qui sont arrivés 15 minutes plus tard pour constater qu'il n'y avait rien de leur ressort.


Raccourci vers cette page: http://bit.ly/1dAVQDE = http://tayeb.fr/misc/toledo/toledo.htm